« STRANGE DAYS », LE PLATEAU, FRAC ÎLE DE FRANCE

melvin-moti-cosmism-2015-melvin-moti-collection-frac-i%cc%82le-de-france_large

Strange Days – Commissaire de l’exposition : Xavier Franceschi / Le Plateau – FRAC Île de France – 19.01 – 16.04.2017 / Vernissage mercredi 18 janvier, de 18h à 21h

Il est des œuvres qui semblent nous dire beaucoup sur le monde dans lequel nous vivons, sur l’époque qui est la nôtre, sans pour autant désigner expressément certains évènements auxquels nous pourrions nous rattacher de façon sûre et certaine.

L’art prend toujours sa source dans le réel et, quelle que soit la démarche des artistes, il est par principe l’expression d’une réalité vécue. Mais certaines œuvres plus que d’autres, sans que ce soit explicite ou volontaire, se font l’écho de l’évolution du monde, de ses dangers et de ses multiples dérèglements. Elles tirent leur force de cette façon d’être totalement en phase avec une certaine forme d’actualité, d’être profondément contemporaines.

L’exposition Strange Days, réalisée à partir de certaines des dernières acquisitions du frac île-de-france, en présente un certain nombre.

Disséminées dans les espaces du plateau, elles se distinguent par un ensemble de caractéristiques – tension, incertitude, absence, désagrégation, violence… – qui résonnent en nous de façon étrange au regard de nos connaissances – qu’il s’agisse de (géo)politique, d’économie, d’écologie, etc – du monde actuel.

La perception de chacune de ces œuvres ne saurait cependant se limiter à ce seul point de vue. Celles-ci sont loin de pointer de façon directe tel ou tel phénomène d’actualité – ou si elles le font, ce n’est pas dans la perspective d’un art dit « engagé » –, et elles s’inscrivent dans des démarches aux enjeux divers excédant largement ce seul propos.

Réunies au sein de l’exposition selon une présentation aux partis pris affirmés – obscurité, dispersion, avec un éclairage ne provenant que des pièces elles-mêmes – et privilégiant avant tout un langage formel, elles dessinent un paysage particulièrement emblématique du monde tel qu’il va, de ce monde qui ne cesse de nous annoncer d’étranges, d’inquiétants lendemains.

Avec les oeuvres de :
Xavier Antin, Pierre-Olivier Arnaud, Zbyněk Baladran, Erica Baum, Maurice Blaussyld, Daniel Gustav Cramer, David Douard, Francesco Gennari, Ian Kiaer, Melvin Moti, Nashashibi/Skaer, Gyan Panchal, Paul Sietsema

Image: Melvin Moti, Cosmism, 2015 – Vidéo 4K — couleur, son — durée : 28’ – © Melvin Moti, collection frac ile-de-France

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN