CHARLES PICQ… ET APRES : NUMERIDANSE

Initiative : Charles Picq… et après : Numéridanse, plateforme numérique pour la Danse contemporaine.

Il faut avoir vu le regard mi envieux mi admiratif de Dominique Hervieu, la Directrice de la Maison et de la Biennale de danse de Lyon, celui du Maire et de tout le gratin de la danse contemporaine pour comprendre ce qui se passait ce 13 mars dans les salons de l’Hôtel de Ville de Lyon avec la présentation de la nouvelle plateforme Numéridanse.

C’est effectivement à partir d’une idée lumineuse et géniale de Guy Darmet, inventeur de la Biennale de Danse de Lyon et du réalisateur Charles Picq que nous pouvons, sans nous vanter, nous enorgueillir d’avoir en France un tel outil où sont littéralement stockées des heures et des heures d’images de danse… qui sont diffusées sur la toile et servent d’ambassadeur de cet art vivant dans le monde entier…

Comme le rappelait Georges Képénékian, actuel Maire de Lyon et longtemps Adjoint à la Culture de cette même ville, si l’idée de base était de  » faire une place à l’héritage à travers la captation d’œuvres chorégraphiques « , le projet est bien  » d’encourager la création  » et, de fait, de mener à ce nouveau bâtiment virtuel qu’est Numéridanse, une véritable Maison de la Danse numérique, qui compte pas moins de 37 contributeurs et même des partenaires privés fidèles comme la Fondation BNP ParisBas.

Le délégué à la Danse, Laurent Vinauger, a bien insisté sur la nécessité aussi de mettre en valeur et de sauvegarder les œuvres des artistes au point même que le dispositif « danse en amateur et répertoire » confié au Centre National de la Danse et qui consiste en des reprises de toutes les pièces de notre passé qui inspirent les nouvelles générations au point de les remonter, qui sont filmées, moyen astucieux de poursuivre cette quête de la mémoire de la danse, un art si éphémère. Mathilde Monnier, l’actuelle directrice du CND, rappelant même que des bancs de montage et tout une politique en faveur des films et du film de danse a été impulsée par cette institution représentative de la danse ouvrant même des résidences de cinéastes pour des films de danse ; bon à savoir…

Donc, cette nouvelle version de Numéridanse, qui est le fruit d’une intuition et d’une vision il y a 32 ans de deux hommes se voit amplifiée et développée pour être tout autant précurseur d’un mouvement que de le conserver intact dans son aspect novateur.

En conclusion de cette présentation, Dominique Hervieu le rappelait, le numérique qui a déboulé dans notre vie, dans notre quotidien, a considérablement modifié notre perception du monde mais aussi la création au point que des artistes, y compris des chorégraphes, ne font plus que des œuvres avec et à partir du numérique, créant même des danses et des interprètes virtuels, ce qui n’est pas sans poser de multiples questions éthiques et esthétiques. C’est pourquoi, sur cette nouvelle version les images sont éditorialisées, classées… Les enjeux des images, leur portée comme leur sens possible et connu à ce jour, comme l’on dit mis en avant pour guider et ne pas laisser se balader sur la toile des films comportant de la danse sans que rien ne les motive…

Etre en avance sur son temps comme l’ont été Guy Darmet et Charles Picq passe sans doute par une sensibilisation de la jeunesse ; ouverture rendue possible avec Numéridanse enfant qui laisse une large part à l’apprentissage ludique de la danse et de son histoire…

Lors de ce moment symbolique, tout un chacun a été de sa petite histoire avec Charles Picq précieux réalisateur, concepteur d’un projet qui associe institutions et artistes pour une cause qui permet à la France d’être précurseur dans un art où elle a été à la pointe ! c’est le cas de le dire.

Emmanuel Serafini

Image : Mathilde Monnier, « El Baile »

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

  • INFERNO RECRUTE SES CORRESPONDANTS EN MEDITERRANEE :

  • Allez :

  • HOMMAGE A MIKE KELLEY

  • UNTITLED FEMINIST SHOW / Young Jean Lee

  • PORTRAIT : STEVEN COHEN

  • SOPHIE CALLE : RACHEL, MONIQUE

  • ISTANBUL MODERN : VAPURS, BOSPHORE ET ART CONTEMPORAIN