FESTIVAL LES HIVERNALES : UNE EDITION 2014 TRES HIP HOP

Kenji-web

FESTIVAL LES HIVERNALES 2014 / CDC Avignon / Jusqu’au 8 mars 2014.

Lundi 27 Janvier 2014, le directeur du CDC d’Avignon, Emmanuel Serafini, présentait la programmation de sa saison d’hiver, qui compte vingt-sept spectacles autour du Hip-hop. Des grands noms à la nouvelle scène, des classiques du genre au renouvellement par le métissage, de nombreuses formes seront proposées jusqu’au 8 Mars dans la citée papale.

Ce soir-là, pour une salle bien remplie, notamment des scolaires qui suivent au long cour les animations et projets, étaient proposées deux formes courtes : Hachia de la Cie MIMH d’Hamid el Kabouss et Noblesse Oblige d’Ezio Schiavulli. Ces deux formes, métissées de contemporain pour la première et de jazz pour la seconde retracent les doutes et certitudes des hommes du XXIe siècle.

Si le Hip-hop dessine un monde de mixité raciale, il reste extrêmement masculin. Sur les neuf danseurs présents, que des hommes, plus ou moins performers, plus ou moins bon danseurs, mais tous très habités et convaincus par le projet qu’ils défendent.

Dans Hachia, le chorégraphe Hamid el Kabouss interroge le mâle au quotidien dans tous ses états. Du solo au trio, les danseurs cherchent leur endroit, à grands renforts de mouvements. Impossible de rester en place, certainement parce qu’il ne l’ont pas encore trouvé. Découpé en trois temps, la pièce explique que malgré la multiplicité des corps et des hommes, l’unicité du chemin à trouver nous plonge tous dans la même galère, à la chaussette près. Un jeu de lumière permet aux interprètes de prendre la place du précédent sans que la chorégraphie du solo ne s’arrête.

Arrive ensuite le duo, la battle, la compétition. C’est le temps du viril, de la comparaison, de la lutte à celui qui avancera le plus loin, le plus haut, le plus fort. A ce petit jeu de petit mec, Kenji Stéphane Saidou en sort grand vainqueur, par une maîtrise du geste et du corps absolument parfaite. Les élans et suspensions donnent à sa danse une violence et une vivacité captivante. Si la première partie est toute en introspection, intime et lente, la seconde n’a pas encore trouvé son rythme qui sera certainement plus rapide et vivace.

Le duo se transforme en trio, qui se disputera la meilleur place sur un canapé de l’ordinaire. Le temps de la rivalité laisse sa place au temps des copains. Ça mange des chips, danse dans son coin et se taquine à qui mieux mieux. L’imbrication des têtes, des jambes et des bras donne une scène à la Decouflé, en moins brillant mais tout aussi drôle et léger. Nos trois petits Poucet sèment des chips pour trouver leur chemin dans le monde, sans forcement aller de l’avant. La création est encore fébrile, avec quelques petits coups de crayons qui restent à gommer, mais le spectacle est prometteur s’il se rôde encore et accentue l’intimité et la sincérité du propos.

La seconde proposition, Noblesse Oblige, d’Ezio Schiavulli, est un projet bien plus rôdé, puisque créé en 2010. Le sextuor d’hommes en costume/cravate inspecte les rapports au groupe : dedans/dehors, rassurant/étouffant, suivisme/indépendance. C’est le regard de l’autre qui guide les intentions des danseurs mais l’on ne sent pas quel regard porte le chorégraphe sur le monde qui l’entoure. De même, les liens entre mouvement et musique restent flous et la musique de John Coltrane semble posée sur la danse sans autre continuité ou imbrication. A plusieurs moment, les spectateurs applaudissent, sans trop savoir si c’est le bon moment signe d’un spectacle dont la pensée n’est pas très claire.

Ces deux chorégraphies ouvrent la voix à une programmation dont le fil rouge hiphopesque nous laissera découvrir de grands artistes, en phase avec leur temps. A suivre si l’on s’y connaît, à découvrir si l’on est néophyte !

Bruno Paternot

Téléchargez le programme des Hivernales : http://www.hivernales-avignon.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives