MARIO MERZ, « TIME IS MUTE », PALACIO VELASQUEZ MADRID

Mario Merz – « Time is mute » (Le temps est muet) – Jusqu’au 29 mars 2020 / Parc du Retiro, Palacio de Velázquez, Madrid – Organisé par le Museo Reina Sofia, Madrid.

Cette rétrospective sur le travail de Mario Merz (Milan, Italie, 1925 – Milan, Italie, 2003) propose un ensemble d’œuvres comme issues une époque « pré-historique », au sens littéral du terme, et en contradiction avec le discours de l’histoire moderne. Cette perspective anachronique, visible par le choix des matériaux et de l’iconographie, découle de la position idéologique, engagée, d’un artiste iconique de l’histoire de l’Art récente, de sa relation avec le climat politique et intellectuel en Italie dans les années 1960 et 1970, ainsi que de son rejet du capitalisme omniprésent et du mode de vie américain après la seconde guerre mondiale.

La pratique de Merz, liée à l’Arte Povera, intègre différentes caractéristiques essentielles que le critique d’art allemand Germano Celant a identifiées avec ce mouvement: outre son opposition à la société postindustrielle du consumérisme, nous trouvons une utilisation consciente de matériaux organiques tels que l’argile, les branches, la cire et le charbon. De l’application de ces matériaux découlent certaines des associations récurrentes dans l’imagerie pré-moderne de l’artiste, telles que le feu, les éclairs et les flèches ; des figures aux significations mythiques et géologiques – l’igloo, la table, la spirale, le fleuve; ou des animaux ancestraux comme le rhinocéros et le crocodile. Ces motifs, associés à l’idée de nomade, s’inspirent de la poétique de l’artiste, revendiquant des modes de vie conformes à la nature qui résistent aux schémas prédateurs de la modernité capitaliste.

De plus, sa biographie rend compte de cet engagement politique et poétique – en tant que membre du groupe de résistance anti-fasciste Giustizia e Libertá, il fut emprisonné pour son activisme en 1945, à une époque où il commença à utiliser des matériaux de fortune tels que des lettres et emballages alimentaires. Très tôt dans sa carrière, il a exploré ses préoccupations politiques et sociales en termes esthétiques, notamment dans des œuvres emblématiques comme Igloo di Giap et Che fare?, qui se sont matérialisés par la ferveur de mai 68 et par des idées politiques et philosophiques qui, en particulier en Italie, ont remodelé le concept classique du marxisme concernant le rôle de l’intellectuel en tant que sujet révolutionnaire.

Images: Mario Merz – installation views Madrid, Palacio Velasquez – Collection privée, Madrid © Mario Merz par SIAE, VEGAP, Madrid, 2019.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives