« THE SHEEP SONG » : A VOUS FAIRE DEVENIR CHEVRE !

the sheep song, fc bergman

75e FESTIVAL D’AVIGNON. « THE SHEEP SONG » – FC BERGMAN – L’Autre Scène – les 16 au 19 et 21 au 25/07/21

A vous faire devenir chèvre !

Immense déception après la présentation de « The Sheep song » des Anversois de FC Bergman ; une déception à la hauteur de l’événement qu’avait été « Het land nod » au Parc des Expositions d’Avignon, en clôture du Festival de 2016 (1)… et pour le prix de quelques moutons, la seule image étonnante du spectacle, tout un amas d’autres un peu déjà vues, qui ne résisteront pas à l’effet de surprise du tapis roulant qui sera actif tout au long du spectacle.

Donc, il s’agit de « la chanson du mouton » – si on traduit littéralement le titre de ce spectacle – mais très vite, on comprend que c’est plutôt le cri du mouton à l’abattoir qui nous vient à force de tentatives assez grossières et surlignées, dans une mise en scène datée, alors que, justement, ce groupe a souvent brillé par l’originalité de ses images, et ce ne sont pas les masques très Magritte et autres costumes qui vont arranger ce spectacle poussif…

Le rideau s’ouvre sur des moutons. Eux, calmes, silencieux tapent du sabot dans un silence parfait… Au loin, on voit un plus gros mouton, plutôt un humain déguisé en mouton, qui tente sa chance et se prépare à sortir du troupeau… Mais il reste mouton avant tout… Un personnage nu, enturbanné de rouge, sonne une cloche installée au-dessus du public qui tintera jusqu’au glas de nos attentes…

La bonne idée de ce spectacle et qui surprend dès sa mise en action, mais qui lasse tant il va être exploité jusqu’à l’écœurement, c’est le tapis roulant qui permet à FC Bergman de tenter des mouvements de cour à jardin en favorisant l’immobilité des personnages ce qui ne suffira pas à faire oublier que toutes ces images, passé ce moment de surprise, sentent le déjà vu…

Ce n’est pas la métaphore du clonage autour de médecins sur la table d’opération qui aidera à trouver un peu de subtilité à cette pièce qui s’éternise alors qu’elle ne dure un peu plus d’une heure… Un spectacle qui vient à vous faire devenir chèvre…

Emmanuel Serafini

(1) https://inferno-magazine.com/2016/07/25/avignon-het-land-nod-revelation-du-festival/

Image © kurt van der elst

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

  • Archives