DISPARITION : HERMANN NITSCH, ACTIONNISTE VIENNOIS

nitsch

DISPARITION : L’artiste et performer autichien Hermann Nitsch, co-fondateur de l’Actionnisme viennois.

L’actionniste viennois Hermann Nitsch est décédé ce 18 avril à Mitelsbach (Autriche), à l’âge de 83 ans. Figure marquante de la mouvance d’Art action des années 70, Hermann Nitsch est connu pour avoir organisé de multiples performances provocatrices dans ces années d’effervescence créatrice et avoir co-fondé le mouvement des « Actionnistes viennois ».

En 1961, il élabore ses premiers « Schüttbilder » (variante du dripping développée par les actionnistes) et, en collaboration avec Otto Mühl et Adolf Frohner, il organise des actions inspirées des happenings et des performances de Fluxus.

C’est à cette époque qu’il développe le concept de « Orgien-Mysterien Theater » (Théâtre des Orgies et Mystères). Avec l’intégration de toutes les formes d’art : la peinture, l’architecture, la musique, etc. L’Orgien-Mysterien Theater, semblable à l’idée wagnerienne du Gesamstkunstwerk (œuvre d’art totale), est supposé mettre progressivement sous tension tous les sens des participants jusqu’à ce que, arrivé au point culminant, chacun prenne différemment conscience de son existence.

À partir de 1971, Hermann Nitsch organise régulièrement ses Orgien-Mysterien-Spiele sur l’aréal du Schloss Prinzendorf (chateau situé en Basse-Autriche), qu’il a acquis la même année. Sa 100e performance, à l’été 1998, conçue comme l’aboutissement de son œuvre, le « 6-Tage-Spiel », a duré six jours entiers.

La vision du monde d’Hermann Nitsch est fortement marquée par des écrivains mythiques tels que Sade, Nietzsche, Freud, Artaud, Bataille, mais aussi par la 2e guerre mondiale.

Pour son Orgien-Mysterien Theater, Hermann Nitsch intervient aussi en tant qu’écrivain et que compositeur. Ses actions sont méticuleusement décrites et ses partitions contiennent, à côté des morceaux de musique graphiquement notés, des instructions d’action et des textes.

L’intégration du sang, du corps animal et du corps humain, la combinaison de rituels et d’éléments liturgiques dans ses actions sanglantes à caractère cérémoniel incitent non seulement les protecteurs des animaux à prendre position mais aussi des théologiens et des représentants de la morale publique. Ainsi, l’œuvre de Nitsch est extrêmement controversée.

En fin de compte, Hermann Nitsch apparaît comme le représentant d’une esthétique archaïque et provocatrice, inventeur d’une forme d’art totale, qui eut une influence prépondérante sur la scène artistique autrichienne et viennoise en particulier.

Du 21 avril au 20 juillet, Hermann Nitsch fait l’objet d’une grande rétrospective de son oeuvre en parallèle de la 59e Biennale de Venise. Cette exposition intitulée Hermann Nitsch, 20th Painting Action organisée par Zuecca Projects est visible sur l’île de la Giudecca.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Mots-clefs

    Art Art Bruxelles Art New York Art Paris Art Venise Biennale de Venise Centre Pompidou Danse Festival d'Automne Festival d'Avignon Festivals La Biennale Musiques Palais de Tokyo Performance Photographie Théâtre Tribune
  • Archives